Historique

D’hier à aujourd’hui

Un peu d’histoire sur l’APLE (Association de protection du lac Etchemin)

Le 8 décembre 1978, l’APLE était fondée.  À cette époque, un groupe de citoyens a décidé de s’impliquer pour protéger le lac Etchemin qui présentait un taux assez élevé de pollution.

Pendant les premières années de son mandat, l’APLE s’est particulièrement attaquée à l’assainissement du plan d’eau. L’organisme a réussi à faire inscrire le lac Etchemin au programme de dépollution des lacs du Ministère de l’Environnement. Les deux municipalités (Ste-Germaine et Lac-Etchemin) ainsi que l’APLE ont travaillé de concert pour réaliser ce projet. De 1978 à 1987, grâce à un suivi constant des différents intervenants et à une campagne de sensibilisation intensive, les riverains ont rendu conformes leurs installations septiques.

En juin 1987, l’APLE se donne un nouveau mandat : redonner au lac sa qualité de pêche sportive et faciliter la reproduction des espèces présentes.

Pour connaître l’historique des dossiers d’ensemencements et d’aménagements de frayères, voir au menu la section Développement du potentiel de pêche/Vidéo sur l’aménagement de frayères et ensemencement.

En 1978, la mission et les objectifs étaient les suivants  :

  1. Regrouper en association les riverains et les propriétaires de résidences permanentes ou résidences d’été autour du lac Etchemin, de même que toutes les autres personnes intéressées à la protection du lac Etchemin et ses environs.
  2. Protéger la vie du lac Etchemin et son environnement et promouvoir, par le fait même, l’industrie touristique.
  3. Organiser et tenir des conférences, réunions, assemblées, expositions, pour renseigner, sensibiliser, intéresser et inciter les gens de la Municipalité  du Lac-Etchemin et de l’extérieur, les usagers du dit lac Etchemin et spécialement les propriétaires ayant une résidence ou un chalet aux abords du dit lac, à la conservation et à la protection du lac Etchemin afin d’éviter et d’enrayer la pollution du lac.
  4. Faire des représentations aux divers corps publics et/ou gouvernementaux et prendre tout autre moyen utile pour les fins ci-dessus (c’est-à-dire imprimer, éditer et distribuer toutes publications).

Déjà à cette période, on remarque une volonté de se prendre en main et d’utiliser tous les moyens nécessaires pour ralentir le processus de vieillissement du Lac Etchemin. Les administrateurs de l’époque avaient également le souci de développer l’industrie touristique et le potentiel du milieu. La contribution de l’ensemble de la population était sollicitée : propriétaires de résidences permanentes ou de résidences d’été et aussi l’ensemble des personnes qui se sentaient interpellées par la protection du lac Etchemin.

Félicitations et remerciements à tous ces visionnaires de l’époque et à tous ceux qui, au cours des 32 dernières années, ont investi temps et argent dans l’atteinte de ces objectifs.

Aujourd’hui, l’APLE a repris du service et a modernisé sa vision et ses objectifs et ce, en tenant compte de la nouvelle « Politique nationale de l’eau » qui fut adoptée par le gouvernement provincial en 2002.

L’approche de gestion par bassin versant a amené les différents intervenants à se concerter :

  • CBE (Conseil de bassin versant de la rivière Etchemin)
  • MRNF (ministère des Ressources naturelles et de la Faune)
  • MAPAQ (ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation)
  • MDDEP (ministère du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs)
  • MRC (Municipalité régionale de comté des Etchemins)
  • UPA (L’Union des producteurs agricoles)

Tous ces intervenants ont travaillé en étroite collaboration avec la Municipalité de Lac -Etchemin pour finalement adopter les deux plans suivants :

  • Plan directeur du bassin versant du lac Etchemin (adopté en novembre 2008)
  • Plan d’action pour la protection du bassin versant du lac Etchemin (adopté en août 2009)

Ces deux outils seront la pierre d’assise de nos actions et interventions.  L’APLE s’inscrit pleinement dans cette démarche et les objectifs spécifiques de ses nouveaux statuts et règlements (adoptés lors de l’assemblée générale du 13 mars 2008) le démontrent amplement. Les voici d’ailleurs :

  1. Assurer, dans le respect de l’environnement, la conservation, le développement, la promotion et la mise en valeur du lac Etchemin et son bassin versant.
  2. Assurer la concertation entre tous les intervenants ayant un intérêt dans la gestion des ressources reliées au lac.
  3. Promouvoir l’acquisition et la diffusion de connaissance sur le lac Etchemin et son bassin versant dans le but de pouvoir informer, sensibiliser et faire des recommandations afin d’harmoniser les usages dans une optique de développement durable.
  4. Faire valoir, par le biais de recommandations auprès des structures locales, régionales, provinciales et nationales, les intérêts et les préoccupations des intervenants du lac Etchemin et son bassin versant.
  5. Appuyer les initiatives de protection, de promotion et de mise en valeur du milieu.
  6. Mettre en place les comités nécessaires pour la poursuite de ses objectifs.
  7. Recevoir les dons, legs et autres contributions de même nature, en argent en valeurs mobilières ou immobilières et administrer de tels biens, organiser des campagnes de souscriptions dans le but de recueillir des fonds pour des fins de l’association.

Afin de moderniser notre vision selon les principes de développement durable, les directeurs actuels de l’APLE se sont donnés des lignes directrices qui guident nos actions :

  • Considérer le lac comme un bien collectif;
  • Respecter les rôles de chacun des intervenants en fonction de leurs pouvoirs et champs de compétences;
  • Faire confiance à l’intelligence des gens pour préserver le bien collectif;
  • Travailler à modifier les comportements néfastes pour l’environnement;
  • Responsabiliser et sensibiliser la population en général et spécifiquement les propriétaires riverains;
  • Miser sur la collaboration des individus au lieu d’instaurer des réglementations;
  • Miser sur la consultation des résidents afin de mesurer leur compréhension des enjeux liés à la protection de l’environnement.

Ces deux derniers points ont amené d’ailleurs les administrateurs de l’APLE à poser un premier geste en élaborant à l’été 2011 un code d’éthique en regard de la circulation des embarcations motorisées sur le lac Etchemin. Ce code a été distribué à l’ensemble des riverains du lac Etchemin et ainsi qu’aux visiteurs de Club Nautique de Lac-Etchemin.

De plus l’APLE a mis de l’avant, en 2011 (juillet ), une grande consultation des propriétaires riverains afin de connaître leur compréhension des enjeux liés à la protection de l’environnement et liés à la qualité des eaux du lac Etchemin. La consultation avait également comme objectif de mesurer l’adhésion aux mesures prises  et celles proposées et également obtenir les commentaires personnels sur la situation actuelle et les actions à venir.

Les résultats de cette consultation sont maintenant  disponibles pour consultation directement sur le site WEB de l’APLE.

Merci de votre intérêt à la protection de la santé du lac Etchemin. Nous vous invitons d’ailleurs  à prendre part à nos actions en devenant membre  aujourd’hui même de notre Association.

Devenir membre de l’APLE, c’est un investissement rentable qui comporte de nombreux avantages.

Vos dirigeants de l’APLE